Je reçois toujours les mêmes emails,

– je n’arrive pas à écrire

– je suis devant ma page blanche

-je n’ai pas d’idées

-comment vaincre la peur de la page blanche? …

 

Aujourd’hui je réponds une bonne fois pour toute à cette fameuse question

Pour vaincre la peur de la page blanche :

 

“Il FAUT JUSTE COMMENCER  À  ÉCRIRE “

vérifiez vous même ici…

Comment vaincre la peur de la page blanche

 

 

 

 

 

 

Combien de fois avez entendu, tel artiste qui avait du succès en 19.. ou en 20.. est aujourd’hui endetté et doit céder sa maison, sa voiture…

C’est quand même triste de voir des collègues descendre aussi bas jusqu’à ce point.

Sérieusement ce n’est pas quelque chose que je pourrais souhaiter même à mon pire ennemi. C’est pourquoi j’écris cet article pour que n’ayez pas à faire ces mêmes erreurs lorsque vous serez à votre tour célèbre.

Les artistes qui se retrouvent submergés par des dettes, sont des ” gens ” qui très souvent ne prévoient pas le futur. frimer, paraître, s’offrir tous les plaisirs du monde c’est bien, sauf qu’il faut savoir exactement  quelles sont vos limites.

J’ai des amis artistes qui ont connu la gloire en moins d’un an, au tout début de leur carrière, ils se sont laissé entraîner par les folies des grandeurs, aujourd’hui ils ont tout perdu.

Ils ne sont pas les seuls, il suffit de regarder les magazines branchés people pour remarquer les artistes qui descendent chaque jour aux enfers.

Je ne citerai pas de noms, mais j’aimerais que vous retenez une seule chose:

Diversifiez vos sources de revenues.

Si la musique vous permet d’accéder à un certain idéal de vie, je vous suggère de penser automatiquement à diversifier vos sources de revenues, on ne met pas tous les œufs dans le même panier.

La musique est un terrain glissant, aujourd’hui ” tu es au sommet, demain tu peux
te retrouver au pied de la montagne”.

Le succès s’entretient, la richesse également .
Entretenez votre succès, et votre richesse.

 

Aujourd’hui où se trouve l’argent de la musique ? 

une chanson en format numérique coûte aujourd’hui 0.99 cents pour avoir 10000 , il faut au moins que 10000 personnes achètent votre chanson à 0.99 cents.

Est-ce que vraiment rentable comme au temps du CD ?

Le CD est mort! dans 2 à 3 ans ce sera un lux de s’offrir un CD.  La musique numérique est presque gratuite, le téléchargement illégale
n’a pas de limite.

Alors où se trouve l’argent de la musique ? ou comment gagner de l’argent dans la musique ?

(Le débat reste ouvert…

je pense sincèrement que l’argent de la musique se trouve dans les spectacles. Aujourd’hui un artiste qui n’est pas capable de jouer en live, de trouver des dates de concert… perds purement et simplement de l’argent. les CD, la musique numérique ne génèrent plus suffisamment d’argent.

La piraterie a pris le pouvoir certes, mais reste impuissante face à une seule chose.

“Personne ne peut pirater votre temps… le temps que vous partagez avec votre public”.  Votre temps a de la valeur.

Votre temps! C’est la seule chose pour laquelle vos fans, sont prêts à dépenser leur argent.

Où se trouve l’argent de la musique ?

Sur la route, mais pas seulement… aussi dans les services dérivés tels que les ventes de produits à votre effigie, dans les maisons de production, de promotion de spectacles… mais pas vraiment dans la vente de CD ou MP3.

Aujourd’hui les CD et Mp3 ont un rôle autre que la vente.

 

-Maman Papa  je suis artiste…
-et après ?

Avez-vous déjà vécu l’effet cette réaction froide ?

les parents sont souvent déçus de leurs enfants qui décident de tout quitter pour se consacrer seulement à la musique. Ce fut mon cas il y a maintenant quelques années.

Ont-ils raison ou tort de se plaindre de votre choix ?

Laissez-moi vous répondre directement à cette question.Ils auront raison, si vous ignorez cela :

Une carrière d’artiste se gère comme une entreprise

Derrière le statut d’artiste se cache, un entrepreneur. Est-ce votre cas, réfléchissez-vous comme un entrepreneur? agissez-vous en tant qu’entrepreneur?

Si vos parents se plaignent, c’est parce qu’ils considèrent le monde artistique comme un repère de voyous, de vagabonds, de gens perdus. Soit vous leur donnez raison en vous comportant comme vous l’avez toujours fait, c’est à dire vivre la musique sans aucune stratégie, jouez et jouez ou chantez et chantez encore, soit vous vous asseyez et définissez un plan pour votre carrière.

Une carrière d’artiste se gère comme une entreprise

Ne suivez pas l’exemple de ces  artistes qui foutent eux-même leur carrière en l’air parce qu’ils font de grosses erreurs stratégiques. Dans une toutes les entreprises il y a des règles et des codes de conduite, vous devez connaître les vôtres. Déjà vous devez savoir que…

… vous ne pouvez pas tout faire vous-mêmes

vous devez investir une partie de vos revenues dans la publicité…

Aujourd’hui ceux à qui tout réussi dans la musique( Pduddy, Jazzy,Akon…ne sont pas des génies mais des personnes qui pensent comme des entrepreneurs.

 

Cet article est un peu exceptionnel , puisque je l’écris à quelques jours de la sortie officielle
de notre premier single.

Le samedi dernier , nous étions en studio pour poser nos voix et les bases instrumentales.
(Je suis bassiste ) . Et là j’ai appris 3 leçons que j’aimerais partager avec vous .

1. Avoir une idée précise de l’arrangement de votre morceau

La première fois que nous étions partis poser nos voix , pour donner une idée à l’arrangeur de son, nous n’avions rien préparé. Conséquence, il nous a envoyé une démo qui sortait complètement du cadre. Son rythme et sa mélodie étaient différentes des nôtres.
Du coup, les jours qui ont suivi  nous ne pensions qu’à une seule chose. Arrêter notre aventure avec lui.

Et puis je me suis dit : si ses idées sont différentes des nôtres c’est qu’il y a forcément un problème de communication entre nous . Alors à la veille de notre dernière rencontre, j’ai crée ma propre structure, mes propres arrangements. Lorsque nous sommes arrivés, au studio, je lui ai présenté mon travail, puis ensemble nous avons trouvé les bases mélodiques et rythmiques définitives de la chanson.

2. Si quelque chose ne vous plaît pas , faites-le savoir immédiatement

Je reviens encore sur la démo. Il y avait un soliste qui a posé ses lignes ( joué sa partition ). Le problème c’est que nous les trouvions trop vieilles ( lignes de guitares années 50 ) à nôtre goût.   C’était issuportable pour nos oreilles. Nous qui voulions une chanson moderne, nous nous retrouvions avec une chanson aux couleurs des années 50. Mais quand j’ai vu le soliste pour la première , j’ai tout compris.

Je n’ai pas eu d’autres choix que de leur imposer ma vision de la chanson , après tout c’est notre chanson, c’est nous qui allons assumer les critiques autant mieux faire et bien faire même s’il faut au passage pincer certains ( allez-y mollo–discutez ).

3.La chose la plus importante à savoir

Au studio les heures passent très vite, si vous avez réservé une demi-journée par exemple, assurez-vous que vous pourriez travailler dans ce laps de temps. Pour cela mieux vaut éliminer tous les outils de distraction, téléphone portable, facebook… Si vous enregistrez avec vos propres musiciens, soyez sûr que vous maitrisez la chanson sur le bout des doigts car ce n’est au studio qu’on fait les répétions idem si vous louez les services des musiciens de studio.

Mais plus important, revoyez le conseil 1.

En quittant le studio soyez certain que vous avez pu finaliser votre produit comme vous le souhaitez.

Une dernière chose, transformez votre arrangeur / ingénieur de son  en ami, privilégiez le dialogue. Laissez-le travailler, mais avant dites-lui tout ce que vous voulez pour votre chanson.

 

 

Avant, pour avoir un producteur , il fallait être bon , entrer dans un moulin ( une catégorie )
et surtout avoir beaucoup de chance . Puisque le producteur , possédait les moyens financiers,alors c’était à lui que revenait le dernier mot . Soit il vous produisait en vous imposant un contrat “d’esclave ” avec des conditions impitoyables , soit il ne vous produisait pas .

Mais ce temps , où vous devriez rencontrer ce gros type à la veste noire est révolu .(Dieu merci ).

Aujourd’hui Vous n’avez pas besoin d’un producteur

pour démarrer votre carrière

 

Pour notre ” album “, voici comment j’ai procédé

1. J’ai cherché un arrangeur de son ,

 

Je me suis débrouillé pour qu’il devienne notre ami , afin de profiter d’une réduction de prix ( extrême ) .Chose faite ! il a travaillé avec nous pour presque zéro . Vu le prix , je suis certain qu’il l’a fait pour nous rendre service .

2. Juste notre single

 

Au lieu de travailler sur mille et une chansons à la fois , nous avons concentré toutes nos forces sur une seule chanson .

Pourquoi ? parce qu’on voulait éviter les erreurs de débutants qui consistent à attaquer le marché musical avec un coffret de 8 – 12 chansons , sans être certain d’avoir du succès .

Les réalités du marché musical ont changé ( je vous en reparlerai dans un autre article ) , aujourd’hui , votre succès dépend essentiellement d’un single . Regardez vous-même les meilleurs artistes de ces 3 dernières années , avec une seule chanson ils ont atteint le sommet ( Adèle , Lana del rey … ) . L’avantage c’est qu’en travaillant sur une seule chanson , nous avons réduit nos coûts de production par 80 , donc plus besoin de producteur ( génial n’est-ce pas ) .

3. le meilleur choix

 

Cependant réduire ses coûts de production en faisant le choix de produire seulement une seule chanson , n’est pas sans conséquence. Soit votre chanson vous conduit sur les voies du succès , soit elle vous mène aux enfers .

Le choix stratégique

 

Pour éviter de planter le groupe , j’ai demandé à plusieurs amis de lire nos textes , d’écouter nos chansons et choisir laquelle d’entre elles les captivait le plus . Mais je ne me suis pas arrêté là ( ce serait trop risqué ) , pendant nos prestations , j’étudiais les réactions du public , afin de vérifier laquelle de nos chansons avait le plus d’impact.  Je vous raconte la suite dans quelques jours .

 

Ne vous lancez jamais la tête baissée, faites des tests !
Les succès d’aujourd’hui sont tous formatés !

Avez-vous besoin d’un producteur pour démarrer votre carrière ?

La réponse est non .

Toutefois un producteur vous sera vraiment utile si jamais vous envisager toucher un public ( mondial ) beaucoup plus large dès les premières heures de votre carrière sans pour autant avoir le budget nécessaire.

Mais pour rencontrer le producteur qui sera capable d’investir les yeux fermés dans votre carrière , vous devez commencer par
le début :

1 tester votre chanson

2 sortir un single

 

3 en fonction du succès du premier single , vous verrez les producteurs , les maisons de disques faire la queue devant votre maison dans l’espoir de vous proposer un contrat , après ce sera à vous de choisir .

 

le Business musical a changé , tout le monde peut devenir artiste , il suffit simplement de le vouloir , mais surtout de  savoir faire des choix stratégiques .